Avant - Guerre

(1934 - 1944)

F Note générale sur la présentation du Journal de Mickey Après Guerre

Le Journal de Mickey est la publication phare de la BD Disney française. Rares sont les journaux pour la jeunesse qui ont été achetés par trois ou quatre générations et tout aussi rares sont les personnages tels Mickey ou Donald dont les aventures ont été aussi bien lues par les enfants de l'an 2000 que par ceux de l'entre-deux-guerres.

v Présentation générale

Le Journal de Mickey se décompose en deux séries. Voici quelques rapides lignes de descriptions (plutôt austères) de ce journal pour commencer.

   Des explications, détaillées et en couleurs, suivent plus bas.

La première, qu'on appelle actuellement Journal de Mickey avant-guerre par commodité, comporte 477 numéros. Le numéro 1 est daté du 21 octobre 1934, mais des numéros d'essai 01 et 02 sortent les deux semaines précédentes. A ses débuts, Le journal de Mickey est un hebdomadaire dont l'aspect ressemble en tous points aux "vrais" journaux: grand format (285×420 mm), papier journal et alternances de pages noir&blanc et quadrichromie. La composition d'un Journal type restera la même longtemps. En couverture, la part belle est laissée aux bandes dessinées. Dans les premiers numéros, la bande du haut est consacrée aux Symphonie folâtre (ou Silly Symphony) tandis que celle du bas fait place aux aventures de Mickey, elles aussi à suivre. Plus tard, Donald fera son apparition en tant que héros à part entière et les gags prendront le pas sur les BD à suivre. En pages intérieures, on retrouve quantités de rubriques: des romans à suivre, la lettre du Club Mickey rédigé par l'Onc'Léon ainsi que toute une cohorte de blagues, expériences amusantes, jeux et concours divers. Les pages 4 et 5, en couleurs, font place à des BD non Disney (Pim, Pam, Poum ou Le Père Lacloche en sont des représentants). Les deux pages suivantes sont du même esprit que les pages 2 et 3 tandis que la dernière page en couleur également est occupée par d'autres BD non Disney. Mais de temps à autre, cette règle est brisée par quelques numéros spéciaux. Noël, Pâques ou la rentrée des classes sont l'occasion pour les enfants de retrouver un numéro double dont la couverture, pour l'occasion, laisse place à un grand dessin de Mickey entouré de ses amis.

L'entrée des forces allemandes dans Paris met temporairement fin au Journal de Mickey. Le 16 juin 1940, le numéro 296 est le dernier sorti de la rédaction parisienne. La désorganisation bien compréhensible des services postaux et l'exode des Parisiens feront que seuls quelques abonnés recevront chez eux cet exemplaire. Cela explique que le numéro 296 soit, actuellement, très recherché par les collectionneurs. C'est sous le soleil marseillais que le numéro 297 ressurgi, trois mois plus tard, le 22 septembre 1940, fusionné avec Hop-là! un autre succès des publications pour la jeunesse. La raréfaction du papier et de l'encre expliquent l'aspect austère des numéros de cette époque aux bandes monochromes ou au format plus petit. Suite à la censure puis à l'engagement des États-Unis d'Amérique dans le conflit, l'arrivée des bandes américaines en France, d'abord difficile, devient par la suite impossible. De nombreuses bandes US font place à des créations françaises. Mickey lui même disparaît dès le numéro 389 (5 juillet 1942) et le journal, qui ne porte plus que son nom, disparaît au numéro 477 en juillet 1944.

Bref, il faut bien comprendre que le Journal de Mickey a totalement chamboulé l'univers de la BD et de la presse enfantine de l'époque plutôt calme. Avec l'apport de Mickey et Donald, déjà celebres, et de nombreuses bandes américaines, le journal de Mickey a apporté un vent de renouveau.


v Découvrez en images le Journal de Mickey d'avant-guerre !

 

Les "petites rubriques" du Journal de Mickey.

Emaillant les pages noir&blanc du Journal de Mickey, ces petites rubriques représentent une grande variété d'articles: le billet de l'Onc'Léon, les jeux, histoires drôles, concours et autres petits articles qui divertissaient le lecteur. Quelques publicités sont également présentées.

 

Les albums

Le Journal de Mickey était également publié sous forme d'album. Retrouvez-les ici...

 

Les numéros spéciaux

A l'occasion d'événements particuliers (Noël, Pâques, vacances ou rentrée des classes), le Journal de Mickey tirait un numéro spécial: le double de pages et ... un prix double. La couverture s'ornait alors d'un grand dessin.

 

Après le numéro 296...

L'occupation allemande, la pénurie de papier, d'encre et surtout de personnel, conduisent à un Journal de Mickey atrophié... Je présente ici le 296 et quelques exemplaires de ce Journal de Mickey amoindri qui s'ensuivirent.

 

Cotations

Parlons peu mais parlons bien...


v Les Bandes dessinées

 

Et voici le meilleur pour la fin, les bandes dessinées. Vous comprendrez pourquoi le Journal de Mickey fut le porte drapeau de ce qu'on a appelé "L'âge d'or de la bande dessinée" et ce qui a justifié cette phrase célèbre de "coup de tonnerre dans le ciel bleu de la presse enfantine" pour le qualifier. En plus d'articles de qualité, de romans à suivre passionnants et de rubriques amusantes, originales te toujours instructives, le lecteur pouvait se régaler des nombreuses bandes dessinées.

 

Les Silly Symphonies

Ce sont une spécialité du Journal de Mickey! Retrouvez ici, et en images, les principales symphonies folâtres du journal, ces petites histoires gentillettes qui se terminent toujours bien !

 

Mickey, Donald, Dingo et les autres

Place aux héros du journal, voici quelques gags en version lisible, pour votre seule joie!

 

Les bandes non-Disney

Il n'y eut pas que Mickey, Donald et consort! D'autres héros tout droit venus des states enflammèrent le coeur des lecteurs, redécouvrez ici les acteurs (anonymes ou passés à la postérité) de la gloire du journal de Mickey comme Les Durondib, Pim Pam Poum, La petite Annie, Le père Lacloche  et tant d'autres...

 

 

 

 

 


Petite note: Contrairement aux autres publications montrées sur ce site, comme Mickey Parade ou Picsou Magazine, vous ne trouverez pas ici un panorama des couvertures du Journal de Mickey avant-guerre. Outre le fait que je ne les possède pas toutes (le mot est faible) la raison en est essentiellement technique.

    En effet, alors que d'autres publications ornaient leur couverture d'un grand dessin, le Journal de Mickey avant-guerre y présentaient des bandes dessinées. Pour qu'elles soient lisibles des visiteurs du site, il me faudrait les présenter en grand format, ce qui prendrait énormément de place. J'ai donc choisi de n'en montrer que quelques unes et de consacrer plusieurs pages aux BD et rubriques présentées dans le Journal et tout cela en format lisible.

 

Par conséquent, selon votre modem, le temps de chargement peut donc être parfois long.

 

[Retour Haut de Page]

 

(Le journal de Mickey présenté en haut de page est le n°181, le dessin de Mickey est tiré de Mickey et les briseurs de glaces, Belles Histoires de WD n°46)

font size="1" color="#0000FF">(Le journal de Mickey présenté en haut de page est le n°181, le dessin de Mickey est tiré de Mickey et les briseurs de glaces, Belles Histoires de WD n°46)

/html>